French VERSION

Coupe Arabe 2021 - Skander Kasri : «les équipes du Moyen-Orient ne sont pas tactiquement au niveau»

Avec 55% de possession - 5 tirs cadrés et 11 corners obtenus - la Tunisie a dominé (2-1) Oman dans le jeu. Et pourtant - elle a tremblé en fin de match. Skander Kasri - ex-coach de Al-Adalah FC et de l’US Monastir n’a pas apprécié le contenu de la prestation des Aigles de Carthage. Le technicien espère qu’ils vont se montrer beaucoup plus efficaces et relever le défi face à l’Egypte pour se hisser en finale. De notre correspondant en Tunisie

Une victoire laborieuse

«La Tunisie était supérieure à Oman. Elle était en mesure de plier le match dès la première mi-temps. Les Tunisiens se sont faits un peu peur en encaissant ce but (d’Al-Alawi à la 66e minute). Heureusement, qu’ils ont vite réagi après l’égalisation d’Oman. Il y a un écart de qualité entre les deux équipes. La Tunisie était plus complète dans les trois lignes. Les Tunisiens auraient pu marquer plus que 2 buts. Ils ont tenté de gérer le match très tôt. C’est une victoire laborieuse. Mais, elle est largement méritée. Les Tunisiens sont tombés dans la facilité en voulant faire le spectacle. Ils n’ont pas été assez décisifs devant. Ils ont trop gardé le ballon».

Les changements infructueux

«Les changements de la Tunisie n’ont pas été très fructueux. Les deux attaquants de couloirs Sliti et Msakni ne devaient pas sortir en même temps. Il était préférable de sortir un seul joueur mais pas les deux en même temps. Sincèrement, le match n’était pas très passionnant à voir. Les équipes du Moyen-Orient ne sont pas de grande qualité. Elles ne sont pas tactiquement au niveau».

                      ''La Tunisie sera mise à rude épreuve face à l’Egypte''

Skander Kasri analyse le match de la Tunisie en Coupe Arabe

Skander Kasri

Seifeddine Jaziri peut mieux faire

«Jaziri aurait pu marquer plus de buts (meilleur buteur pour le moment avec 4 réalisations). On sait que c’est un buteur. C’est un joueur de qualité. Je l’ai connu quand il avait 17 ans (Skander Kasri était le sélectionneur des U21 de la Tunisie). Il a beaucoup galéré mais il s’est accroché. Il est en train de recueillir les fruits de ses efforts. Ce n’est pas facile de jouer dans un grand club en Egypte comme le Zamalek. Ce n’est pas donné de s’imposer dans un grand club égyptien».

L’Egypte, le grand test pour les Aigles de Carthage

«En demi-finales, le match de la Tunisie sera plus passionnant à coup sûr. Elle aura un adversaire plus costaud. Ce sera sûrement l’Egypte (les Pharaons sont opposés à la Jordanie). Ce sera un sommet africain. On va jauger les Tunisiens. On connait les Egyptiens. Ils sont techniquement bons et efficaces devant. La Tunisie sera mise à rude épreuve face à l’Egypte. On verra si la Tunisie est capable de relever le défi».

Tirer les leçons des deux derniers matches

«La Tunisie ne peut pas se permettre de maitriser un match et de lever le pied. Le coach doit travailler sur le plan physique et mental de ses joueurs. L’équipe doit garder le même niveau de performance durant les matches. On s’est fait peur contre les Emirats et Oman. Le staff doit tirer les leçons de ces situations»

Propos recueillis par Ablaye DIALLO

L’article est apparu en premier sur Sport News Africa.

SNA vous en dit plus !

Pas de recommandation

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

SPORTNEWSAFRICA,
LA RÉFÉRENCE DU SPORT EN AFRIQUE
TOUS LES SPORTS
LES SPORTIFS AFRICAINS
LES CLUBS AFRICAINS
LES GRANDES COMPÉTITIONS
LES SÉLECTIONS NATIONALES
SUIVEZ-NOUS SUR :
linkedin facebook pinterest youtube rss twitter instagram facebook-blank rss-blank linkedin-blank pinterest youtube twitter instagram